Combien coûte la réalisation d’un site web ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de lister et détailler un certain nombre de points importants à prendre en considération lorsqu’on se lance dans un tel projet. Les chiffres et les informations que je vous donne ici sont à titre indicatif. Ils présentent un certain nombre d’aspects importants pour se faire une idée de ce que vous demandera une agence de communication pour la réalisation de votre site web. Cette article ne vous donnera en aucun cas une liste exhaustive de tous les points à prendre en compte car chaque projet est différent et présente ses propre spécificités.

Quand on demande combien coûte un site web, c’est comme si l’on posait la question : « Combien coûte une voiture ? ». Un vendeur de voiture vous demandera des précisions. Il voudra savoir ce dont vous avez besoin : une Fiat, une Tesla, un 4×4 ou une citadine, une familiale peut-être ? C’est pareil avec un site internet. Lorsque vous vous adressez à un professionnel, il vous demandera :

  • Quel est votre objectif, dans quel but souhaitez vous créer un site web ?
  • Voulez-vous vendre vos produits en ligne ou simplement avoir un site vitrine ?
  • Les internautes peuvent-ils se créer un compte ?
  • Le site doit-il être traduit dans plusieurs langues ?
  • Avez-vous des besoins spécifiques pour lesquels un développement particulier doit être fait ?

Pour vous donner un ordre d’idée, un prestataire professionnel comme une agence de communication ou une société de développement web vous facturera entre 3’000 et 6’000 francs pour un site simple d’une dizaine de pages sans fonctionnalités particulières, entre 6’000 et 12’000 francs un site de taille moyenne avec 30-40 pages et un petit peu de personnalisation. Dès que l’on parle de e-commerce, il est rare qu’une agence digne de ce nom vous facture en-dessous de 12’000 francs.

Une agence facture le plus souvent à un tarif horaire qui se situe entre 100 et 180 francs de l’heure et il faut compter au minimum 30-35 heures pour développer un site simple d’une dizaine de page. Comptez environ 8h pour la page d’accueil et 2 à 3 heures par page intérieur.

Ces prix sont à titre indicatif et bien sûr, vous pourriez réduire le coût du développement de votre site web en externalisant le travail dans des pays où les salaires des développeurs sont très bas. De nombreuses agences ne se privent d’ailleurs pas de le faire. Soyez donc attentif et assurez-vous des risques que vous prenez. Demandez des garanties à l’agence avec qui vous faites affaire.

Si vous désirez vous-même vous adresser à une personne ou une agence à l’étranger, cette option est évidemment envisageable mais il sera important de faire attention à un certain nombre de choses.

  1. Connaissez votre correspondant et veillez à bien vous faire comprendre. La réalisation d’un site web est un processus complexe. Ne laissez pas la barrière de la langue ajouter une difficulté supplémentaire.
  2. Soyez prudent, si vous n’êtes pas satisfait du résultat, vous pourriez être très embêté de ne pas pouvoir revenir en arrière ou corriger les problèmes sans devoir investir des sommes imprévues. Il est donc essentiel d’avoir un projet bien réfléchi, faîtes des maquettes les plus fidèles possible à ce que vous souhaitez, décrivez précisément le comportement de chaque élément de votre page sans oublier la version mobile du site ! Plus vous décrirez précisément tous ces éléments, plus vous vous assurerez que le site livré soit conforme à vos attentes.
    Si vous n’avez pas les ressources humaines, technique ou temporelles pour réaliser ce travail en amont, et que vous préférez avoir une relation constante avec votre prestataire pour faire évoluer votre projet, l’externalisation du développement du site n’est certainement pas pour vous.

Les coûts additionnels

  1. Les contenus
    Le contenu est souvent ce que les clients pensent pouvoir fournir rapidement et facilement. Ne sous-estimez pas cette étape, il y a beaucoup plus de texte à renseigner sur un site web que ce qu’on imagine. De plus, si vous souhaitez que votre site soit performant en terme de référencement Google (SEO) ou d’expérience utilisateur, il est impératif d’avoir un contenu de qualité.
    La création de contenu, que ce soit la rédaction textuelle, la recherche ou la réalisation de photos ou vidéos, prend du temps et vous pourriez être amené à sous-traiter ce travail.
  2. Les traductions
    Votre site doit être traduit ? Avez-vous les textes traduits ou devez vous les faire traduire ? L’installation de la fonctionnalité multi-langues a-t-elle été définie sur l’offre initiale ?
  3. Les intégrations externes
    Voulez-vous intégrer une carte Google Map, une newsletter, vos réseaux sociaux et votre CRM au site web ? Cela engendrera des coûts d’implémentation supplémentaire.
  4. L’hébergement et le nom de domaine
    L’hébergement et le nom de domaine sont des coûts récurrents peu élevés mais dont vous devez tenir compte pour le calcul final du coût de votre site web.
  5. Maintenance du site web et support
    Les navigateurs web, les CMS (Système de gestion de contenus tel que WordPress, Joomla, ou autre) et les langages de programmation évoluent tous les jours. Il est donc impératif de tenir à jour le CMS et les extensions pour que votre site reste utilisable et sécurisé. Généralement, les agences proposent de s’en occuper. L’avantage est qu’ils s’assurent que les mises à jour peuvent être faites ou pas selon le degré de risques que cela comporte.
    Veillez également à avoir un contrat de support après la mise en production du site afin de pouvoir continuer à alimenter votre site web et pouvoir faire appel à des spécialistes en cas de problème.

Conclusion

En conclusion, nombreux sont les paramètres à prendre en compte lorsqu’on parle du coût de réalisation d’un site web, j’en ai listé une partie ici et j’en détaillerai certainement plus dans un prochain article. Ce qu’il faut retenir, c’est que le nombre de pages d’un site donne une indication de taille mais pas de complexité. Il ne renseigne pas non plus sur les canaux de communication qui vont venir se « greffer » au site. Enfin, ne sous-estimez pas le travail de contenu à préparer en amont de la réalisation du site.